jeudi 16 octobre 2014

16 octobre




Jeudi 16 octobre
Dernière journée à Morondava. Après avoir hésité sur deux destinations possibles en bord de mer, on se décide à rester par là. Premier arrêt au marchand de tissus coloré et sympathique. 
 
Chez le marchand de tissus

Puis c’est au marché que nous faisons le tour des étals. D’abord on croise cette « bouchère de poissons » comme l’appelle une cliente. Elle découpe les carcasses de poissons dont les filets ont été retirés et fend les têtes en deux. Ce seront des ingrédients de choix pour des plats malgaches (soupes etc…). 

La bouchère de poisson

 Plus loin après les fruits et légumes ce sont les vendeurs de plantes en tous genres (le plaisir de Pompon qui discute botanique et médecine avec les vendeuses).
 
La vente de plantes

 Plus loin nous irons voir quelques artisans au travail : un atelier de silent block tirés de pneus d’engins de chantiers et tournés sur un ingénieux mécanisme, un autre de réparation de pneu (nouvelle machine locale de démontage des pneus abîmés). Le propriétaire est un malgache qui parle un français admirablement châtié appris en… Belgique d’où il est revenu avec un diplôme d’électrotechnicien ! Encore plus loin c’est avec un forgeron que nous prendrons le temps de le voir remettre en état une vieille hache. Travail précis, gestes élégants… Retour pour déjeuner dans une petite gargote et sieste pour laisser passer le gros de la chaleur et reposer nos cuisants souvenirs d’hier. Je me promène au bout de la rue et regarde le travail du tailleur de pirogue en balsa. 

Le tailleur de pirogue

 Plus loin des enfants sont tentés par ces films vidéos de Kung Fu projetés un peu partout dans des salles vidéos improvisées. Quel contraste avec la culture d'ici. 

 
Rêves de kung fu

On reprend la voiture pour aller visiter l’hôpital luthérien où bossent les amis des Pidoux. Beau boulot sur l’hygiène et l’organisation interne qui porte des fruits. On finira la soirée chez Alain (le restau) pour une dernière soirée fruits de mer, poisson, ce qui me donne l’occasion de goûter du mérou.
Fin donc de l’épisode tourisme de ce séjour, plein de lieux magiques, de couleurs, de soleil et de gastronomie. Demain matin on se lève vers 4h30 pour le départ vers Antsirabe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire